Cat Quest

Le petit A-RPG casual idéal pour les enfants.

Mon avis résumé en une image

Avis sur le net (au moment du feedback)

Metacritic
75 %
Jeuxvideo.com
70 %

Note : Ceci est un micro feedback, son contenu est plus light que les feedbacks habituels.


Durée de vie moyenne : 6/7h


Cela faisait un moment que j’avais acheté Cat Quest sur Switch, lors d’une grosse promo.
A l’époque je l’avais attaqué mais j’étais passé à autre chose par la suite, comme souvent avec mes jeux Switch (#malediction).

Ayant l’opportunité de faire Cat Quest 2 (PC) qui vient de sortir il y a peu, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de me relancer dans l’aventure en recommençant du début, le jeu étant très court ce n’était pas un souci 🙂

Cat Quest est un petit A-RPG créé par le studio indé The Gentlebros basé à Singapour, il est disponible sur PC, consoles mais aussi smartphones car le gameplay très simpliste s’y prête parfaitement.

L’histoire est très convenue, vous incarnez un chat (surprenant, non ?) qui doit retrouver sa sœur kidnappée par l’éternel grand méchant. Pour se faire nous sommes amenés à évoluer dans le monde très coloré de Felingard dans lequel nous attendent des mini donjons et bien sur de nombreuses quêtes.

Ces dernières sont d’une extrême simplicité et sont toutes basées sur le même modèle, on prend la quête sur un tableau de quête, on parle à un PNJ, on se déplace à l’endroit demandé, on récupère on objet et/ou on tue quelques monstres, puis on revient valider la quête. Si ces dernières sont scénarisées et disposent de petits dialogues au style enfantin/humoristique, le sentiment de répétitivité se fait malheureusement très rapidement ressentir.

Chaque quête est synonyme de récompense, que ce soit de l’expérience qui permet de gagner des niveaux sans grand intérêt (en dehors du gain de stats = apport de puissance),  de pièces d’or offrant la possibilité d’acheter du stuff ou d’améliorer ses sorts ou bien encore des pièces de stuff.

Le stuff justement a la particularité de s’auto améliorer, si vous obtenez une pièce déjà possédée alors cette dernière gagne en « ilvl » et en stats. Une approche plutôt agréable et qui aura le mérite de rendre très accessible ce titre aux plus jeunes.

Parallèlement au stuff on débloque petit a petit des sorts dont 4 peuvent être utilisés en même temps (gâchettes de la Switch). Ces derniers permettent de venir à bout d’ennemis résistants aux dégâts physiques ou bien encore d’obtenir un buff de dégâts voire du soin.

Enfin, un petit mot sur les stats, au nombre de 5 avec le trio HP/MP/armure, celle-ci servant de « bouclier » absorbant une certaine quantité de dégâts et se rechargeant d’elle-même après un certain temps passé hors combat. Viennent ensuite les dégâts physiques et les dégâts magiques. On est vraiment en présence du strict minimum 😉

Pour autant et malgré cette simplicité et le manque total de profondeur, le jeu n’est pas désagréable, on se plait donc à enchaîner les quêtes et à débloquer 2 petites évolutions qui permettront d’optimiser ses déplacements. Le jeu se termine rapidement et permet de débloquer un new game + ou bien encore le mode mew game permettant de jouer avec quelques modifications rendant le jeu bien plus difficile. L’intérêt étant cependant assez limité je ne me suis pas lancé dans une nouvelle partie.

Bref, c’est un jeu qui permet de passer le temps une paire d’heures, par contre c’est typiquement le jeu parfait pour initier de jeunes enfants au style A-RPG. Ah et j’oubliais, le titre est 100% francisé et la traduction et de bonne facture, avec de nombreux jeux de mots qui vont bien.
A voir ce que donnera le second opus 😉


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici