MediEvil

Résurrection réussie ?

Mon avis résumé en une image

Avis sur le net (au moment du feedback)

Metacritic
67 %
Jeuxvideo.com
65 %
Gamekult
50 %
Gameblog
80 %

Durée de vie : 6-10h environ (simple ou double run)


~ Intro ~

Après le plaisant remake des Spyro, c’est au tour de Sir Daniel Fortesque de revenir d’entre les morts 21 ans après sa sortie initiale sur Playstation 1. Tout comme pour Spyro, c’est un jeu auquel j’ai pas mal joué, principalement sur sa démo (merci Playstation Magazine ^^) mais aussi, de mémoire, dans sa version complète…

Je gardais un bon souvenir du titre et j’ai donc profité de la sortie de ce remake PS4 à « petit prix » (25 € environ) pour me relancer dans l’aventure 🙂

Était-il judicieux de ressusciter notre bon vieux Fortesque ? Découvrons-le tout de suite !


Points positifs

  • Graphiquement c’est très propre, à noter que sur PS4 Pro on a le droit à de la 4K dynamique en 60 fps relativement stable (contre du 1080p@30 fps environ sur PS4 Slim). La DA est conservée et se voit même embellie via ce tout nouveau moteur graphique. Pour voir quelques exemples d’avant/après je vous invite à regarder le trailer en début de feedback.
  • La BO réorchestrée est top, les musiques sont véritablement sublimes (cf ici pour un petit moment nostalgie) !
  • L’ambiance générale du jeu, fidèle à ce qu’il proposait à l’époque avec un humour anglais bienvenu.
  • La VF qualitative, les nouvelles voix sont originales (un comble…) et certaines font clairement sourire, notamment celle du maire 😉
  • Grande variété des niveaux, chaque niveau (une vingtaine au total) a sa propre identité/histoire, sa propre mécanique et on se plait à parcourir (voire reparcourir) ces deniers ! Le système de calices qui se remplissent à chaque ennemi tué et qui était déjà présent dans le jeu de base, incite à parcourir & nettoyer l’intégralité des niveaux. A noter que ces derniers sont nécessaire afin d’améliorer son personnage (jauges de vie supplémentaires et arsenal plus puissant).
  • Arsenal complet, on dispose de nombreuses armes corps-à-corps / à distance et on peut en équiper deux afin de basculer de l’une à l’autre à tout moment. A noter qu’il est possible de s’équiper de deux armes cac ou deux armes distantes. Le tout se voit compléter par différents boucliers + quelques objets supplémentaires.
  • L’ajout des âmes perdues, cela permet de faire un second run intéressant dans lequel vous devrez à la fois trouver les âmes perdues (grosso modo une par niveau) mais aussi les libérer (dans d’autres niveaux). Ce second run, à faire de manière optimisée pour éviter d’en faire trois, rallonge légèrement la durée de vie du titre.
  • Possibilité de faire le jeu original, à condition de le débloquer. Toujours sympathique.
  • « Petit prix », 25/30 € à sa sortie.
  • Platinage intéressant, ce dernier implique notamment de trouver/libérer les âmes perdues. Si au début je n’étais pas très enthousiaste à faire l’ensemble des niveaux, au final cela se fait très bien et on se plait à retraverser les niveaux du début avec un Fortesque pratiquement invincible. A côté de ça on a quelques actions spécifiques propres à certains niveaux, comme dans Spyro 😉

Points négatifs

  • Caméra affreuse, rarement vu un truc aussi foireux. Entre l’orientation manuelle très mal fichue et les changements d’angles qui provoqueront une mort totalement imprévue… Sans doute le plus gros défaut du jeu.
  • Imprécision lors des sauts et aussi une certaine rigidité générale lors des déplacements histoire de rajouter des petits plus.
    Avec ce trio gagnant, il y a matière à rager quelques fois !
  • Combats très brouillons + aucun feeling lors des attaques, on a l’impression de frapper dans le vent. Ce qui est dommage d’autant plus avec un arsenal relativement complet.
  • Difficulté étrange, au début le jeu n’est pas spécialement simple, on dispose d’une jauge de vie et en cas de mort on recommence entièrement le niveau en cours (aucun checkpoint dans l’ensemble des niveaux, heureusement ils sont courts). Du coup on fait très attention et on peste en cas de chute involontaire ou d’ennemis un peu trop costauds…
    Puis on débloque petit à petit des vies supplémentaires (jusqu’à 9) et surtout un arsenal de plus en plus puissant jusqu’à ressentir un certain effet god mode. En gros c’est tout ou rien, soit le jeu est un peu corsé, soit il est extrêmement simple…
  • Durée de vie très courte, 6h environ, un peu plus en cas de second run.
  • 2/3 bugs parfois gênants : ennemis bloqués/trop loin, porte qui ne s’ouvre pas…

~ Bilan ~

Ce remake de MediEvil a su conserver tout ce qui était présent dans le jeu original, que ce soit ce qui faisait son charme mais aussi ses défauts, inhérents au genre dans les années 90. Globalement l’expérience est quand même relativement positive (on est entre le « Ça passe » et le « Intéressant ») si on passe outre l’aspect « old school » des déplacements/sauts/caméra,. On prend un certain plaisir à parcourir (voire reparcourir pour les anciens) le monde de Gallowmere.

A titre comparatif le remake des Spyro est mieux fichu, il y a une certaine modernité dans la refonte que l’on ne retrouve pas spécialement dans celle de MediEvil. Pour autant c’est un jeu qui n’est pas inintéressant mais à acheter à un prix plus faible (voire attendre qu’il soit proposé dans le PS+), même s’il n’est pas clairement excessif il reste un poil élevé par rapport à la durée de vie du titre.

Bref, une résurrection bienvenue mais qui aurait méritée davantage de travail afin de gommer les défauts qui étaient déjà présents à l’époque. Sir Daniel Fortesque peut enfin reposer en paix 😉


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici