Spyro 2 & 3 (Spyro Reignited Trilogy)

Un remake qui sent bon la nostalgie (suite) !

Mon avis résumé en une image

Avis sur le net (au moment du feedback)

Metacritic
82 %
Jeuxvideo.com
75 %
Gamekult
60 %
Gameblog
70 %

Note : Ceci est un micro feedback, son contenu est plus light que les feedbacks habituels.

Durée de vie moyenne : 7/8h par jeu, platinage inclus


L’an dernier j’avais testé Spyro 1, présent dans Spyro Reignited Trilogy qui comprend donc Spyro 1, 2 et 3.

Je me suis récemment décidé à faire les 2 opus suivants histoire de terminer à 100% ce remake.

Au départ je comptais modifier mon feedback du premier mais cela n’aurait pas été pratique, notamment pour ceux ayant déjà lu ce dernier… Du coup je me suis dit qu’un micro feedback serait plus approprié.

A noter que depuis mon premier feedback le jeu a reçu un patch visant à retirer l’effet de « blur » qui était quelque peu excessif. Désormais c’est plus net et moins enclin à provoquer des migraines 😀


Spyro 2

Assez proche du 1er opus, ce dernier se distingue cependant au travers de certains points :

  • Cinématiques d’intro/outro pour chaque maps, avec un style qui n’est pas sans rappeler les Lapins Crétins d’Ubisoft, c’est tout bête mais cela renforce l’immersion et le côté un peu déjanté/enfantin du titre.
  • Le fait d’avoir un « mini saut » en fin de course lorsque vous planez, cela change pas mal de choses niveau gameplay.
  • La présence de mini jeux sous forme de challenges (avec difficultés spécifiques).
  • Des bosses bien plus compliqués que dans Spyro 1, notamment Gulp qui est LE boss le plus compliqué de la trilogie.

C’est à peu près tout, on reste dans du classique pour le reste.

Concernant le platinage, ce dernier reprend les codes du premier, à savoir un trophée par map avec une action spécifique à réaliser + le fait de devoir tout compléter/collecter de partout dans le monde et bien entendu réussir l’ensemble des challenges. J’ai trouvé ce dernier plus pénible que le premier opus qui était plus agréable dans son ensemble.


Spyro 3

Très différent des 2 précédents, cet ultime opus (de la trilogie) apporte un véritable vent de fraîcheur !

  • Perte des cinématiques instaurées dans le second opus, ça c’est le point noir… Bon en contrepartie il y a pas mal de cinématiques liées à l’histoire et qui viennent s’intercaler au fur et à mesure de votre progression !
  • Histoire principale davantage mis en avant et plus narrative, notamment au travers des dites cinématiques évoquées juste au dessus.
  • Gameplay très diversifié, en effet il est possible de jouer jusqu’à 6 (voire 7 en comptant « Chasseur ») personnages ayant chacun leur propre style. Et pour le coup cela donne un véritable plus à cet opus qui est bien plus complet que ces prédécesseurs.
    Note : On conserve le « mini saut » instauré dans le second opus.
  • Chaque monde dispose d’un hub paisible (sans ennemis) avec les fameux portails vers les différents niveaux, portails accessibles uniquement après avoir obtenu suffisamment d’œufs de dragons (collectibles de cet opus).

Mais le plus gros changement réside au niveau du platinage, si l’on conserve l’habituel trophée par map, ce dernier est en général lié à la réalisation d’un des objectifs de la map et non pas à une action particulière. Par exemple dans le 2 il y avait des défis où il était nécessaire de traverser le niveau sans toucher la lave/l’eau, ici rien de tout ça… Il suffit bien souvent de chercher à réaliser l’ensemble des objectifs pour l’obtenir.

La différence entre les 2 précédents opus est encore plus prononcée car c’est le seul qui ne requiert pas de compléter 100% du jeu (maps/collectibles) pour être platiné et cela change tout !
Ici il n’est question que de récupérer 100 œufs de dragons pour pouvoir accéder à l’ensemble des niveaux, même les courses ne nécessitent pas d’être remportées, il suffit de faire des actions spécifiques dans ces dernières.

Bref le platinage était clairement moins prise de tête, il était même très agréable car on cherche quand même à compléter un maximum de choses (il n’y a que les 2/3 dernières maps que je n’ai pas autant clean que les autres) sans avoir la pression du « si je n’arrive pas à faire ce défi, c’est mort… » !

Du coup entre le platinage plus cool et les changements apportés par cet ultime opus, ma préférence va clairement à ce dernier qui permet ainsi de conclure ce remake en beauté 🙂

Note : je reste sur un « intéressant » pour mon avis global, je n’ai pas énormément apprécié Sypro 2 et j’ai adoré Spyro 3, ça s’équilibre et on reste donc sur un jeu qui est bon, voire très bon pour qui aura la fibre nostalgique en prime.

A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici