Wolfenstein : Youngblood

La franchise avait-elle vraiment besoin de sang neuf ?

Mon avis résumé en une image

Avis sur le net (au moment du feedback)

Metacritic
70 %
Jeuxvideo.com
70 %
Gamekult
60 %
Gameblog
70 %

Durée de vie moyenne : De 10 à 15 h environ (missions secondaires incluses).


~ Intro ~

Après les deux très bons opus qu’étaient Wolfenstein : The New Order et Wolfenstein II : The New Colossus (testés fin 2017) il était évident que j’allais suivre de près le prochain afin de poursuivre les aventures de notre bon vieux Blazko le barjo !

Bon, pas de bol dans Youngblood point de Blazko même si on reste dans la famille, on incarne en effet ses deux filles qui sont justement à sa recherche. Là où les anciens opus étaient totalement solo, ici on a le choix entre jouer seul accompagné d’une IA ou bien de jouer avec un ami. C’est pour cette seconde option, vivement conseillée, que j’ai opté !

Le trailer envoie du lourd, on nous promet une simili open world avec un level design au petit oignons (les gars de Dishonored ayant prêté main forte) le tout en plein Paris… Qu’en est-il réellement ?


Points positifs

  • Jouable en coop avec un système de vies partagées intéressant : en cas d’impossibilité de rez son coéquipier on perd une vie partagée. A zéro on recommence le niveau.
    Le fait de pouvoir booster vie/armure (ou d’autres bonus, mais ces derniers étant les plus intéressants) pour son coéquipier et soi-même apporte un plus.
  • Le Buddy Pass est une excellente chose, une seule copie du jeu est nécessaire (à condition d’avoir l’édition Deluxe) et celle-ci vous permet de jouer avec n’importe quel mate sans qu’il ne doive acheter le jeu lui aussi.
  • De nombreux « perks » pour faire évoluer son personnage à chaque niveau passé.
  • Pas mal d’armes et feeling global pas désagréable + possibilité de les customiser via l’argent amassé.
  • Quelques musiques sympas et l’ambiance sonore générale est plutôt bonne.
  • On a beaucoup ri, de part le ridicule de certains situations principalement. C’est déjà ça 😉

Points négatifs

  • Graphiquement timide, pas spécialement joli sans être non plus totalement moche.
    Je me demande même si les anciens n’étaient pas plus travaillés au final.
  • Histoire peu inspirée et narration proche du néant. Autant les deux précédents opus étaient ultra linéaires, autant l’histoire était sympa et on se plaisait à suivre celle-ci… Le tout avec des pointes d’humour toujours justes.
  • Mise en scène bâclée, on frise souvent le ridicule (notamment durant les trop nombreux chargements en ascenseur), surtout si l’on ajoute à ça les animations faiblardes sublimées par un doublage on ne peut plus anti-immersif.
  • Level design ennuyant, on passe la moitié du jeu dans des égouts/catacombes avec une lampe torche et une arme de poing (passionnant)… Le reste du temps on parcourt encore et encore les mêmes rues, à tel point que j’ai l’impression d’avoir visité une seule et unique map du début à la fin.
    A noter que l’on ressent l’inspiration Dishonored mais cela ne colle pas avec un jeu dont le gameplay est nerveux et où la discrétion n’est pas vraiment la priorité. Dommage :/
    Bref, là encore c’est à des années lumières de ce que proposaient les deux précédents opus avec des maps très très différentes du début à la fin du jeu.
  • Le lancer de hachette est juste totalement broken (encore pire combiné à la furtivité). On peut enchainer un paquet d’ennemis sans forcer. Pourquoi utiliser des armes badass quand on peut faire le job bien plus efficacement avec une simple hachette ?
  • Beaucoup trop d’aller-retours, déjà que les maps ne sont pas diversifiées, si en plus on est forcé à aller et venir dans ces dernières, ça en devient pénible.
  • Pas mal d’évolutions inutiles, passé un certain niveau on prend les améliorations « histoire de » :/
  • Chaque ennemi nécessite l’utilisation d’un type d’arme (parmi deux) afin de pouvoir être tué efficacement…
    Si au début le concept est intéressant il devient très très très très lourd au fur et à mesure, nous forçant soit à jouer des armes qui ne nous intéressent pas, soit à passer sur une arme de poing faute de munitions sur l’arme de plus gros calibre.
  • Trop d’ennemis inutilement longs à tuer… Ou encore des vagues interminables avec parfois des ennemis qui apparaissent juste devant nous comme par magie. Cela donne lieu à des phases tout sauf amusantes.
  • Quêtes bateaux pour la majorité, on se contente d’aller à un endroit remplir un objectif amené comme un cheveu sur la soupe, puis on passe à la suivante. Idem côté quêtes journalières/hebdomadaires dont on cherche encore l’utilité :/
  • Quel est le génie qui a décidé que l’on ne pourrait pas emprunter le métro (principal moyen de déplacement entre les maps) du moment qu’il restait des ennemis à « proximité » ?
    La notion de proximité étant tout relative, il faut parfois revenir très loin en arrière juste pour tuer un ennemi oublié/volontairement zappé.
  • Pas d’ennemis marquants, seul le boss de fin sort un peu du lot mais reste toutefois très light dans ses phases/patterns.
  • Nous étions vraiment à Paris durant tout ce temps ?
    Cela aurait pu être n’importe quelle autre ville au final, tellement tout est saccagé et méconnaissable. 🙁

~ Bilan ~

Bon, vous l’aurez compris, l’expérience était loin d’être concluante.

J’ai un peu ressenti l’effet RAGE 2, dans une moindre mesure fort heureusement. Un trailer qui déboite, la suite d’un bon jeu (de deux bons jeux dans ce cas) et au final une bonne grosse déception.

Tout le charme des deux précédents opus se retrouve totalement volatilisé ici, on a affaire à un jeu bien trop classique, forçant inutilement le trait de l’humour jusqu’à en devenir grotesque et avec un scénario tenant sur un ticket de métro (parisien)…

En l’état je ne peux le conseiller, ou alors à très bas prix à condition d’y jouer à deux, mais ne vous y aventurez clairement pas seul.

Il n’y a plus qu’à croiser les doigts et espérer un retour aux « sources » 🙁

Note : Il est amusant de constater la différence flagrante entre la note Metacritic « Presse » et celle des joueurs. On passe de 7/10 côté Presse à 2/10 côté joueurs au moment de mon feedback.

PS (pour les curieux…) : Jeu disponible chez notre partenaire !


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici