Borderlands 3

Un nouvel opus digne d'intérêt !

Mon avis résumé en une image

Avis sur le net (au moment du test)

Metacritic
78 %
Jeuxvideo.com
80 %
Gamekult
70 %
Gameblog
80 %

Durée de vie : Une vingtaine d’heures pour la campagne, le double avec le contenu secondaire et le triple pour le platiner.


~ Intro ~

Ahhh Borderlands, l’une des franchises les plus réussies/suivies de ces dernières années et dont le nouvel opus était attendu par des millions de joueurs de par le monde.

De mon côté j’ai eu un parcours quelque peu chaotique parsemé de bons gros trous de mémoire 😀
J’avais fait Borderlands 2 à sa sortie sur PC en 2012 sans me souvenir de si je l’avais terminé ou non, puis refait en 2015 en coop, là encore sans savoir si j’étais allé jusqu’au bout. Et peut être même une autre fois…
En 2017 j’ai fait l’épisode Tales from the Borderlands (un Telltale), puis plus récemment entre juillet 2019 et janvier dernier, j’ai fait le remaster de Borderlands 1 ainsi que ses DLC en coop sur PC. Outre le fait que le remaster était relativement bâclé (pas mal de soucis lors de nos sessions coops) et que je n’ai pas publié de test, je me suis surtout rendu compte que je l’avais déjà fait.
Enfin, j’avais acheté le Pre-Sequel sur PC mais je n’ai pas eu le temps de le faire (ma liste de jeux étant très longue, il n’était pas prioritaire). Faudra que je me le fasse, un jour :/

Bref grosso modo j’ai fait plusieurs fois le premier et le second opus, sans savoir véritablement combien de fois et jusqu’où à chaque fois + certains DLC (tous ceux du premier à minima), et un « hors série » (le Telltale).
Quand je vous disais que c’était chaotique… 😀

Et histoire de rendre le truc bien compliqué jusqu’au bout, je m’étais dit que je prendrai Borderlands 3 une fois sa sortie sur Steam (par commodité + la possibilité de l’avoir à plus bas prix n’étant pas pressé) afin de le faire avec mon mate habituel pour les jeux coop PC. Mais c’était sans compter une énorme promo de la version Deluxe sur PS4 il y a quelques mois couplée à la « pression » d’un ami ayant une PS4 qui souhaitait que je le prenne afin de jouer avec lui. J’ai cédé malgré le fait que ce soit un FPS (en général c’est PC direct) pour au final le faire en solo car celui-ci n’a finalement pas accroché au titre qu’il n’a lancé que quelques minutes. Coucou Brain’ si tu passes par ici xD

Bref je me suis retrouvé à faire ce jeu en solo sur PS4 alors que je comptais le faire sur PC en coop. Logique 😀


Points positifs

  • Direction artistique toujours aussi plaisante, Borderlands a un style bien à lui reconnaissable d’un coup d’œil et qui a le mérite de ne pas subir les affres du temps. Même si le moteur graphique n’évolue pas vraiment depuis le tout premier (ça reste très très proche), la DA est excellente.
  • Version française de grande qualité. En général je joue toujours en VOSTFR mais en l’occurrence sur Borderlands, outre le fait que ce soit pas possible, j’apprécie énormément la VF. Plus qu’un simple doublage, les répliques collent systématiquement avec notre culture pop, expressions ou « memes » bien de chez nous. Il y a un véritable travail à ce niveau là et c’est un réel plaisir à chaque fois.
  • Humour corrosif & adulte. Le jeu n’est clairement pas destiné aux jeunes joueurs et les nombreuses répliques cul(tes) aux nombreux sous-entendus font toujours autant sourire. J’ai globalement trouvé que c’était encore meilleur que dans les précédents opus.
  • Grande variété de maps et décors. Si Borderlands 2 avait déjà bien rehaussé le niveau vis à vis de la pauvreté des maps/environnements du premier opus, ici c’est d’autant plus prononcé. Le jeu propose 5 planètes ayant chacune leur lot de maps et un environnement très spécifique. On retrouve bien entendu les étendues désertiques (très « Mad Maxiennes ») de Pandore auxquelles viennent se greffer des environnement urbains, des marécages, des jungles, des montagnes très péruviennes, des ruines… Bref c’est varié et ça fait du bien !
  • Itémisation bien plus travaillée & agréable. Les légendaires sont plus nombreux et sont constitués d’une base fixe à laquelle sont ajoutés de nombreux effets. Cela rend les loots plus variés et on se plait à chercher une version encore plus « OP » de ses objets préférés. On upgrade bien plus souvent/efficacement son stuff vis à vis des anciens opus et j’ai pris du plaisir avec une plus grande variété d’armes qu’auparavant. Bref sur ce point précis j’ai véritablement trouvé une grosse amélioration vis à vis de ce que l’on avait jusqu’à présent.
    Le terme « Looter shooter » prend ici ton son sens 😉
  • De nouvelles classes avec chacune 3 arbres de talents très complets. De mon côté je suis parti sur FL4K un chasseur robotisé accompagné de son pet. Ayant souvent joué Sirène dans les précédents opus, je prends un pied monstrueux. Avec un build orienté pet tanky qui AoE (+ aggro de masse) et moi qui canarde derrière avec des buffs qui arrivent de toute part, c’est violent, nerveux et très très agréable à jouer ! Il est possible de respé en payant avec la monnaie du jeu, ce qui permet de totalement changer de type de jeu, en sachant qu’il y a grosso modo 3/4 builds HL efficaces par classe, ce qui laisse pas mal de possibilités.
    A noter que suivant la classe il n’y a pas les mêmes possibilités au niveau de certains choix.
    Par exemple avec FL4K j’ai la possibilité de choisir un ulti parmi trois (un par arbre), un familier parmi 9 (3 par arbre) et enfin 2 améliorations de l’ulti parmi 12 (4 par arbre). A contrario, Moze dispose de 2 ultis et de 2 améliorations d’ulti.
  • Contenu conséquent et end-game bien fourni !
    Comptez une vingtaine d’heures pour la campagne et le double si vous faites les missions annexes ainsi que les « terrains d’entraînement éridiens » (6 mini donjons).
    • Puis une fois la campagne terminée on débloque le mode Chaos qui n’est pas sans rappeler les « tourments » de Diablo 3 mélangé au mode « Mythique + » et ses affixes de World of Warcraft. Actuellement dans sa version 2.0 (refondu depuis la sortie du jeu), ce mode offre 10 niveaux de difficultés qui viennent à la fois renforcer les stats des ennemis mais aussi appliquer des modificateurs aléatoires (une grosse vingtaine sont présents). Vous pouvez aussi bien tomber sur des trucs relativement avantageux que des trucs horribles bien tordus. A noter que monter le niveau de chaos applique davantage de modifications simultanées mais offrent de l’XP/argent supplémentaire et des loots de meilleur qualité, les stats sont en effet boostées ! Du coup rien qu’avec ce « petit plus » qu’est le mode Chaos, on prend un énorme plaisir à farmer une fois la campagne achevée, là où dans les précédents Borderlands on stoppait quasi instantanément.
    • On retrouve aussi 3 arbres de talents supplémentaires qui permettent de donner un sens à l’XP, ainsi même si vous atteignez le niveau maximum (57 au moment du test) vous continuez à en gagner et ces derniers vous permettent à la fois de gagner en stats/skins mais aussi en effets passifs. Bref, couplé au mode Chaos c’est le combo gagnant pour tenir des joueurs sur le long terme.
    • Enfin, des events viennent renouveler l’expérience de jeu, en ce moment c’est « La revanche des cartels » qui offre la possibilité d’accéder à une nouvelle map emplie d’éridium (autre monnaie du jeu, plus rare) et de loots ! Plus d’autres petits events IG :taux de drop de légendaires amélioré par exemple.
    • Bien entendu le « new game + » est également présent, pour ceux souhaitant refaire le jeu en conservant son personnage (niveau/stuff) tout comme les « cercles du massacre » (arènes).
  • Nombreux véhicules, personnalisables en prime. Il suffit en effet de rapporter des véhicules volés aux Auto-Loc pour débloquer de nouvelles pièces et ainsi personnaliser votre véhicule. Un petit plus bienvenu 😉 A noter que la conduite des véhicules est, de base, toujours aussi foireuse (comme sur PC lors des précédents opus), par chance il est possible de modifier le style de conduite afin d’avoir quelque chose de plus classique : gâchettes gauches pour accélérer/reculer, caméra sur stick gauche, le stick droit servant à viser pour tirer.
  • Pas mal de personnalisation possible pour son personnage ou pour certains éléments de l’UI. Cela n’a pas tellement d’intérêt en solo étant donné que l’on ne voit quasi jamais son perso (FPS oblige), mais en multi c’est un plus agréable.
  • Très très agréable à la manette, c’était ma plus grande crainte étant donné que les FPS pour moi c’est PC sinon rien. Au final ça se joue super bien, l’aide à la visée fait le taf sans être trop présente. Une belle surprise de ce côté là 😉
  • Pas pu tester mais bon à savoir pour ceux qui le feront en coop : il est possible d’avoir soit des loots communs (si un joueur ramasse, les autres ne peuvent plus le prendre) soit des loots personnels (à la manière de ce que l’on retrouve sur Diablo 3/The Division 2 par exemple) : chacun dispose de ses propres loots, échangeables. C’est à configurer dans les options de la partie.

Points négatifs

  • Optimisation honteuse. Sur PC visiblement c’est pire que tout (cf ici par exemple) et sur PS4 Pro c’est pas vraiment mieux, malgré un rendu graphique plutôt simpliste.
    Le jeu propose comme bien souvent deux modes : performance ou qualité. Autant le dire tout de suite, le jeu n’est absolument pas jouable en mode qualité. J’ai lancé ce dernier dans ce mode et je ressentais une extrême lenteur tout en ayant de grosses difficultés à viser correctement. Au début j’ai mis ça sur le dos de ma non-habitude à jouer à un FPS sur console mais lorsque je suis arrivé dans le vaisseau faisant office de hub, c’était juste infâme tellement c’était injouable. Je regarde donc quelques vidéos sur Internet (Digital Foundry & co) et je constate que le mode qualité tourne en moyenne à 20-25 fps, parfois bien moins. Je passe donc en mode performance et miracle, tout est devenu parfaitement fluide (50-60 fps) et surtout j’arrivais enfin à viser sans problème, seul problème : le jeu est clairement moins beau, c’est moins fin, il y a du crénelage, des textures baveuses, un gros retard sur leur affichage (pixelisées de près pendant un moment)… Mais bon c’est le seul moyen d’avoir un jeu jouable. Bref leur jeu est clairement mal optimisé et visiblement c’était encore pire à la release, toutes plateformes confondues. A noter que la navigation dans les menus continue à provoquer des ralentissements/freezes présents depuis la sortie du jeu.
    C’est le principal défaut du jeu, j’ose espérer que cela s’améliorera avec le temps…
  • Trop de loot tue le loot. Avec la profusion d’épiques on ne prend même plus la peine de comparer les stats des items verts/bleus, puis par la suite on fait de même une fois en full légendaire (le gap légendaire VS le reste étant trop important). Du coup 99% du stuff ne sert qu’à être vendu mais bon c’est un problème inhérent au genre, c’est aussi le cas sur The Division 2 et bien d’autres looter shooters.
  • La narration très classique, c’est certain que l’on ne joue pas à Borderlands pour sa qualité d’écriture et/ou sa mise en scène mais bon… Cela reste un point négatif mineur selon moi.

~ Bilan ~

Excellente surprise au final, je m’attendais à un « simple nouveau Borderlands » et au final j’ai pris mon pied durant toute la campagne et surtout je continue à m’éclater avec ce end-game bien fichu. Actuellement niveau 53 (si je ne dis pas de bêtises), j’avance mon platinage (70% atm) qui risque d’être relativement long avec un « nettoyage » minutieux de chaque map du jeu, et elles sont nombreuses ! Mais le gameplay étant très bon et la sensation de progression constante (une vingtaine de niveaux de gardiens déjà passés), je sais déjà que mes prochaines sessions seront faites avec plaisir (oui, parfois certaines platinages ne sont pas des plus agréables).

Si vous avez toujours accroché à la licence, vous pouvez y aller les yeux fermés, c’est la même chose, en mieux. Pour les autres, si l’absence de end-game vous rebutait, sachez que Borderlands 3 contient le nécessaire pour vous faire farmer des heures durant. Hormis le gros soucis d’optimisation, le jeu est excellent et se joue par ailleurs étonnement très bien sur console pour ceux qui hésiteraient quant au choix de la plateforme (multi en local possible sur console), attention, pas de cross-play PC/consoles par contre.


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici