Indivisible

Le compte est bon !

Pour résumer...

Mon avis
Note

Autres avis sur le net (au moment du test)

77%
Metacritic
80%
Jeuxvideo.com
70%
Gamekult
70%
Gameblog

Me soutenir, acheter chez mes partenaires

Durée de vie : 20 heures environ (platinage inclus).


~ Intro ~

Une fois n’est pas coutume, encore un titre sur lequel je ne me suis pas renseigné et que j’ai acheté uniquement en voyant la DA et quelques brefs extraits de gameplay des phases de combat…

Du coup me voila fraichement débarqué dans un jeu sur lequel j’ignorais tout, comme le fait qu’il soit majoritairement composé de phases de plateformes (sic) et que la composante RPG est quand même bien reléguée en second plan (re sic)… Mais bon, ce n’est pas ça qui allait m’empêcher d’y jouer, de le terminer et d’en profiter pour le platiner !

Du coup Indivisible c’est quoi ?

C’est un jeu édité par 505 Games (le hasard fait bien les choses, le dernier jeu testé, Control, avait été publié par le même studio) et qui a été développé par Lab Zero Games (Skullgirls) suite a une campagne Indiegogo réussie (+ de 2 millions de dollars récoltés).

Ce dernier nous place dans la peau d’Ajna une jeune guerrière au fort tempérament et qui va rencontrer de très nombreux protagonistes durant sa quête (je laisse une part de mystère à ce sujet). Chaque personnage rencontré sera absorbé dans son esprit, il sera alors possible d’accéder à son « for intérieur », une zone visitable à tout moment pour converser avec ces derniers voire améliorer son attaque/défense.

Le jeu nous propose de traverser de nombreux tableaux à la direction artistique très travaillée et à la conception très Metroidvania. En effet, diverses capacités seront acquises au fur et à mesure et ces dernières permettront d’accéder à de multiples zones disséminées un peu partout, préparez-vous donc à revenir moult fois dans les mêmes niveaux afin d’en débloquer davantage.

Ces niveaux se parcourent en vue type side-scrolling (défilement horizontal) et sont bien entendus emplis de pièges en tout genre mais aussi de monstres. Ces derniers vous transposent dans un autre mode de jeu lorsque vous les touchez, mode dédié au combat et au fonctionnement très différent.
A la manière d’un Child of Light; excepté le fait que la zone de combat soit identique à la zone de rencontre du monstre, la caméra n’effectuant qu’un simple recadrage sur les adversaires et vous-même; on se retrouve dans une sorte de combat semi temps réel au fonctionnement relativement intéressant.
Accompagné de 3 alliés, les fameux personnages absorbés dans votre esprit et avec lesquels vous pouvez composer votre équipe, vous devrez alterner les phases d’attaque lorsque vous aurez la possibilité de le faire (système de jauges classique) mais aussi les phases de défense avec la nécessité d’être le plus réactif possible afin de réduire au maximum les dégâts (voire même gagner des PV en cas de blocage parfait).
Si le système fonctionne bien, j’ai eu cependant tendance à privilégier le button mashing lors des attaques en alternant coups hauts & coups bas… Le résultat étant, malheureusement, le plus optimal vis à vis d’un jeu plus « posé ». Cela dit les phases de défenses ne permettent clairement pas ça et c’est tant mieux ! A noter que les développeurs ont du se rendre compte de la chose et pour certains mobs on se retrouve à healer les ennemis avec certains personnages plutôt que de leur faire des dégâts, rendant le button mashing dangereux 😉

Tout au long de l’histoire on rencontre des boss qui ont chacun leur pattern et qui sont, pour certains, loin d’être faciles ! Durant ces combats on alterne entre les phases de combat et les phases de plateformes, complexifiant les rencontres d’autant plus qu’il n’y a quasi jamais de checkpoint, en cas de mort à la dernière phase d’un boss vous êtes bon pour TOUT recommencer ^^

On a aussi le droit à quelques quêtes secondaires liées aux personnages « assimilés » et qui à la fin de chaque suite de quêtes vous permettent d’améliorer grandement la puissance du personnage concerné.
D’ailleurs concernant l’aspect RPG, il est en effet très limité, ici pas de stuff ni de compétences à débloquer, chaque personnage ayant son propre éventail de capacités immuable. Seul le niveau augmentera, que ce soit le votre ou celui de vos alliés (même ceux n’étant pas dans votre groupe) ce qui augmentera légèrement PV et dégâts. A côté de ça il y a de très nombreux collectibles qui peuvent être échangés à deux PNJ, chacun améliorant de manière plus importante vos dégâts ou votre défense (pour les dégâts cela améliore la jauge d’ultime vous permettant ainsi d’avoir des ultimes différents en fonction du nombre de barres consommées).

Voilà pour le gros du jeu, je pense avoir fait le tour de la présentation et il est l’heure de passer à l’habituelle liste de points forts/faibles 🙂


Points positifs

  • La direction artistique est superbe, à la manière d’un Ni No Kuni on a l’impression d’évoluer dans un animé tout au long du jeu. Tout est fait main et cela se ressent !
  • Le mélange des genres est intéressant, alterner entre des phases de plateformes et des phases de combat permet d’imposer un rythme agréable.
  • Le gameplay et les nombreuses possibilités acquises au fur et à mesure de l’avancement dans l’histoire font d’Indivisible un bon Metroidvania like et offrent au joueur de nouvelles sensations. La fin du jeu sera très très différente du début tant les possibilités de se mouvoir seront améliorées.
  • La bande son, très plaisante 🙂
  • Les très nombreux personnages (+ de 20), pour ma part il m’en manquait un peu mais je n’ai pas eu le courage de tout clean à 100% (non requis pour le platinage d’ailleurs). Chaque personnage dispose de ses propres compétences et permet de varier grandement la manière d’appréhender les combats. Mention spéciale à Razmi qui outre le fait qu’elle soit totalement OP et indispensable dans le groupe, est le personnage le plus intéressant au niveau de ses répliques 😉
  • La durée de vie plutôt conséquente pour le genre, comptez pas loin de 20 heures pour en venir à bout (platinage inclus) et davantage si vous visez le 100%.
  • Certains niveaux au level design réussi et vous obligeant à jongler avec vos différentes compétences.

Points négatifs

  • L’aspect RPG en retrait comme évoqué durant l’intro, dommage :/
  • Quelques ralentissements, notamment lorsque l’on évolue aux limites du niveau dans lequel on se trouve. Les niveaux étant ± liés, cela peut donc se produire pas mal de fois notamment en milieu/fin de jeu.
  • Le button mashing trop efficace et réduisant le plaisir des phases d’attaques.
  • La difficulté très aléatoire, le jeu passe de phases (très/trop) simples à certaines qui mettront vos nerfs à l’épreuve !
  • L’histoire très convenue tout comme les dialogues qui ne bénéficient pas d’une écriture particulièrement qualitative. Les différents PNJ rencontrés balancent des phrases totalement inintéressantes :/
  • Quelques personnages trop OP pour être écartés du groupe, notamment Razmi qui a la capacité de soigner vos alliés de manière très facile et efficace.

~ Bilan ~

Difficile de trancher, le jeu oscille en permanence entre le bon et le très bon… Il manque cependant un petit quelque chose qui fait qu’aller au delà de la mention « Intéressant » me semble compliqué.
Avec un aspect RPG davantage travaillé et quelques petits ajustements (combat/difficulté…) cela aurait été du tout bon !

Malgré tout, Indivisible propose une expérience agréable et ravira les adeptes des jeux de plateformes recherchant quelque chose de nouveau, notamment dans la manière d’aborder les combats. Le titre ne plaira cependant pas à tous et, contrairement à son nom, il est certain qu’il divisera 😉

Note : Concernant les screenshots je vous invite à chercher des phases de combat sur Internet (Youtube & co) ce sera plus parlant que de mettre une capture d’écran statique.


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici