The Outer Worlds

Un RPG (un peu trop) old school...

Pour résumer...

Mon avis
Note

Autres avis sur le net (au moment du test)

82%
Metacritic
75%
Jeuxvideo.com
60%
Gamekult
80%
Gameblog

Me soutenir, acheter chez mes partenaires

Durée de vie : 10h à 25h en fonction de votre intérêt ou non pour les quêtes secondaires (mais ce serait un sacrilège de passer à côté).


~ Intro ~

J’avais repéré il y a bientôt un an maintenant, The Outer Worlds, le petit dernier d’Obsidian que je comptais m’acheter à l’occasion, du moins après avoir continué à écouler ma pile interminable de titres à faire (majoritairement sur PS4)… Mais c’était sans compter une offre Microsoft Xbox Game Pass Ultimate qui m’a permis d’accéder gratuitement au catalogue PC, qui, bien que relativement maigre, m’aura au moins débloqué Gears 5 dont le test a été récemment publié puis The Outer Worlds, soit deux titres que je souhaitais faire 🙂

Comme bien souvent j’essaye d’en savoir le moins possible concernant les jeux solos que j’achète, à contrario des jeux multis. J’aime bien débarquer en monde inconnu en ayant juste une vague idée du genre et du gameplay général. Du coup ce titre n’a pas dérogé à la règle et je l’ai attaqué sans trop savoir où je mettais les pieds outre le fait qu’il s’agissait d’un RPG à la première personne dans un univers futuriste.

Après une bonne vingtaine d’heures à parcourir l’univers d’Halcyon dans sa totalité (du moins je pense), l’heure est venue de faire le bilan et de publier cet ultime test qui conclura cette grosse année qu’était 2019 !


Points positifs

  • Univers / ambiance / DA qui sans être particulièrement novateurs font clairement le taf.
  • Histoire & écriture de qualité, on est plutôt dans le haut du panier à ce niveau, c’est globalement très bien écrit et on se prend au jeu de lire les très nombreux textes disponibles en jeu, que ce soit lors d’échanges avec des PNJ ou via des notes/ordinateurs disséminés un peu partout.
  • Variété des environnements, si ces derniers ne sont pas très nombreux (j’y reviendrai plus bas) ils ont le mérite d’être très distinctifs et reconnaissable du premier coup d’œil. C’est le parfait opposé de ce que j’ai ressenti en jouant à GreedFall (qui est au final assez proche de The Outer Worlds sur de nombreux autres points).
  • Membres d’équipage et quêtes associées. Durant notre périple nous rencontrons quelques PNJ qui peuvent intégrer notre équipage, ces derniers disposent de leur propre mini arbre de talents, de leur propre stuff et chacun a le droit à sa petite suite de quêtes (de qualité inégale cela dit).
    Note : Débloquez dès que possible les compétences de vos compagnons, ces dernières pimenteront les gunfights et sont relativement badass !
  • Diversité au niveau des armes et des effets, outre les différentes familles habituelles (armes de corps à corps, armes de poing, fusils, fusils d’assaut, lance-flammes…) on retrouve des armes plus atypiques permettant notamment de projeter certaines substances, de rapetisser des ennemis, de leur faire un lavage de cerveau afin qu’ils attaquent leurs alliés et bien d’autres choses… Le tout complété par un choix de type de dégâts (corrosifs, électriques, plasma, rayons N & co).
  • Aspect RPG relativement complet avec l’éternelle barre d’XP et les niveaux associés, des talents regroupés en famille contenant divers talents spécifiques, des avantages divers et bien sur du stuff. De quoi réaliser la spécialisation de son choix et d’impacter directement son gameplay et ses possibilités (réponses durant les dialogues, crochetage, piratage…). Bon, je n’aurai pas été contre quelques points de talents supplémentaires cela dit ^^
  • Différentes possibilités pour accomplir une quête : infiltration, méthode douce/diplomatique ou bien encore méthode « bourrine » par exemple. Cela permet notamment de varier les approches et de rendre plus intéressant le fait de se lancer dans une nouvelle partie. J’ai particulièrement apprécié la possibilité de se « déguiser » temporairement (une jauge descend au fur et à mesure que l’on se déplace) afin d’être incognito dans certains endroits.
  • Pas mal de quêtes, qu’elles soient secondaires, liées aux compagnons ou aux différentes factions présentes dans le monde. Je pense avoir tout fait de mon côté.
    Note : Attention à bien tout faire avant de lancer la dernière grosse mission du jeu (un message vous préviendra) car il n’y a pas de post game, le jeu rechargeant le dernier « checkpoint » à la fin du jeu.
  • Durée de vie potable (quoiqu’un peu courte) mais gros potentiel de rejouabilité pour toutes les raisons évoquées plus haut.

Points négatifs

  • Optimisation aux fraises, impossible de jouer en full HD ultra sur mon PC malgré une config relativement haut de gamme… J’ai constaté de très nombreux ralentissements même avec les réglages baissés utilisés lors de ma partie.
  • Techniquement très daté, notamment en extérieur / au niveau des animations où l’on est très clairement en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre pour un jeu de cette envergure en 2019…
  • Histoire principale longue à démarrer (comme pour Greedfall d’ailleurs).
  • Ralentissement du temps peu utile, en effet ce « bullet time » n’apporte pas grand chose et ne dure pas suffisamment de temps, du moins sans mettre de points dedans… Mais ces derniers étant rares on préféra les mettre ailleurs :/
  • Pas mal de mécaniques superflues (factions/réputations et avantages associés, craft, système de défauts permettant d’obtenir un point de compétence en échange d’un malus…), cela aurait mérité un petit truc en plus pour être véritablement intéressant/utile.
  • Monde cloisonné avec de nombreux chargements qui n’invite pas à l’exploration. De plus la surface de jeu est au final relativement restreinte !
  • Level design peu inspiré et prévisible, on sait systématiquement ce que l’on va trouver derrière un décor ou dans un bâtiment. De plus il y a une grosse redite sur l’architecture de certains bâtiments (Greedfall encore…) 🙁
  • Personnages clichés, notamment au niveau des membres de l’équipage et de leurs tempéraments.

~ Bilan ~

The Outer Worlds aurait pu être un très bon jeu mais il met le joueur face à deux problèmes malheureusement trop importants pour qu’il puisse en faire l’impasse.

Premièrement il est techniquement très en retard, outre les extérieurs et les animations qui font tâches, l’optimisation générale du jeu est elle aussi impactée ce qui est un comble étant donné le rendu graphique global du titre. Et sur ce point il est difficile de faire avec.
Deuxièmement le titre n’apporte rien de neuf au genre, on reste dans les codes classiques du genre et The Outer Worlds ne fait que réutiliser ce que l’on a pu voir auparavant dans du Fallout ou bien encore du Mass Effect sans forcément être à leur niveau.

Malgré tout le jeu est globalement bon dans son ensemble, j’ai passé un excellent moment durant mes sessions et je relançais à chaque fois le jeu avec l’envie d’avancer. C’est un titre que je conseillerai sans hésiter à quiconque apprécie le genre et pour lequel il ne manquait pas grand chose pour le gratifier d’un « Très bon ! », une prise de risque de la part d’Obsidian aurait suffi 🙂

J’en profite pour vous souhaiter à tous une excellente fin d’année et on se retrouvera courant janvier avec (sauf changement de programme) un titre PS4 pour bien commencer l’année 2020 qui s’annonce encore plus folle que 2019 !


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici