Saints Row : The Third Remastered

Steelport sous ses plus beaux atours.

Pour résumer...

Mon avis
Note

Autres avis sur le net (au moment du test)

64%
Metacritic
60%
Gameblog

Me soutenir, acheter chez mes partenaires

Durée de vie : 15h pour l’histoire principale et quelques à côté et un peu plus du double pour le platinage.


~ Intro ~

Bon, c’est la première fois il me semble que je viens publier un test après avoir réalisé un aperçu sur un site partenaire (Game-Guide en l’occurrence) mais étant donné que l’aperçu avait été publié après 7/8h de jeu et qu’il en fallait bien plus pour le boucler, je me suis dit qu’il serait intéressant de venir poster un petit complément ici. Du coup je vais éviter un maximum le bis repetita et me servir de ce mini test pour confirmer/infirmer certains points relevés durant l’aperçu, ajouter de nombreuses captures d’écran supplémentaires et enfin conclure, une bonne fois pour toutes 😀

Pour l’intro habituelle je vous renvoie vers l’aperçu, aperçu que je vous invite fortement à lire 🙂


Points positifs

  • Graphiquement et ce n’est pas faute de l’avoir dit et répété durant l’aperçu, le remaster est top. Pour un jeu vieux de quasi 9 ans, le studio Sperasoft a fait un excellent travail et propose, entre autres, un rendu bien plus détaillé, des effets d’ombres/lumières, des reflets et une re-modélisation de nombreux personnages et de l’intégralité des armes… Le tout en 4K dynamique sur PS4 Pro et Xbox One X.
  • BO sympathique même si j’ai souvent eu l’impression de retomber en boucle sur les mêmes musiques, en même temps j’ai platiné le jeu donc forcément au bout d’un moment on en fait le tour…
    Mais la plupart des morceaux sont agréables, avec même des titres bien de chez nous 🙂
  • Le côté déjanté faisant du titre un véritable exutoire, on se plait à ne rien prendre au sérieux et à sauter les pieds joints dans ce monde utopique pourtant pas si éloigné du notre. Le jeu arrive toutefois à jongler entre le ridicule et le sérieux, avec des missions/situations à peine crédibles et d’autres bien plus terre à terre.
  • Customisation de son personnage extrêmement poussée, pour être retourné dedans à maintes reprises (pour des raisons que j’évoquerai dans les points négatifs), je confirme que c’est l’un des plus complets que j’ai pu voir jusqu’à présent et ce tous types de jeux confondus. A noter la possibilité de choisir la taille de la poitrine ou la « bosse » sous la ceinture côté masculin, via une jauge de sex-appeal. La base !
  • Riche en contenu, que ce soit au travers de ses nombreuses missions (principales/secondaires), de la flopée d’activités annexes sans oublier la présence des 3 DLC (plutôt bons bien que courts) qui avaient suivi le jeu à l’époque et qui furent regroupés dans ce qu’ils appellent « Le gros paquet ». On a globalement de quoi faire, en solo ou en coop (non testée).
  • Bonne sensation de gestion/évolution de son clan : on étend son pouvoir quartier après quartier, on est aidé par des membres lors des gunfights, on peut faire appel à nos « potes » & co. On ressent bien la montée en puissance jusqu’à atteindre le quasi « god mode » lorsque l’on arrive aux derniers niveaux (50 en tout).
  • Platinage relativement agréable si l’on omet les bugs liés aux trophées dont je parle plus bas. Prévoyez quand même une rapide consultation d’un guide afin d’éviter les pièges liés aux rares trophées manquables.

Points négatifs

  • Techniquement daté, je confirme tout ce que j’avais pu dire durant mon aperçu, le moteur du jeu n’est pas tout jeune et on sent que Sperasoft est allé jusqu’aux limites de ce dernier. Pas mal de limitations techniques inhérentes au moteur sont ainsi présentes : que ce soit le manque de vie de l’open world, l’absence de cycle jour/nuit, la distance de vue souvent inégale, certaines textures de qualité moindre, la mise en mémoire des éléments nous entourant (véhicules, PNJ & co) qui disparaissent parfois dès qu’ils sont hors du champ de vision, certains bugs ou bien encore le feeling général qui trahit instantanément la vétusté du titre.
  • Et cela se confirme avec un bug des plus pénibles que j’ai pu avoir dans un jeu !
    A l’époque le jeu semblait souffrir d’un problème qui empêchait les trophées de se déclencher si la PS3 avait subi une micro coupure Internet. Ici le bug est amplifié car le fait de mettre sa console en veille, ce que je fais systématiquement pour éviter de perdre du temps à relancer le jeu & co à chaque fois, provoque le même effet. Rapidement je me suis aperçu qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas (évoqué durant l’aperçu) et j’ai refait 3 missions complètes d’un DLC afin d’obtenir les trophées associés. Par la suite j’ai compris que c’était lié au mode veille (déduction puis confirmation les jours suivants sur Internet) et j’ai donc du faire extrêmement attention et systématiquement vérifier que je n’avais pas eu d’autres trophées manquants… Sauf qu’à l’approche de la fin de mon platinage, voilà que je me suis aperçu que deux trophées liés à des missions de l’histoire principale n’avaient pas été déclenchés. J’ai du refaire le début du jeu suivi d’une quinzaine de missions afin de les obtenir. Inutile de vous dire que je l’avais mauvaise surtout après avoir fait deux fois un DLC complet. Au final j’ai bouclé le truc en 1h45 en speed run + mode facile pour éviter de perdre du temps sur les gunfights. Bref, le bug n’ayant jamais été corrigé à l’époque je doute qu’il le sera ici, donc faites attention si vous comptez y jouer et que les trophées sont importants pour vous !
  • Un manque d’optimisation évident, j’avais évoqué le framerate fixé à 30 FPS par défaut et situé aux alentours de 45 FPS lorsque l’on débloque ce dernier dans les options (ma PS4 Pro faisait un bruit d’avion, comme bien souvent). Cela se ressent et personnellement j’aurai bien apprécié un 60 FPS stables sur un jeu aussi ancien, refonte graphique ou non. De plus lors de l’aperçu j’avais relevé des saccades et mis ça sur le compte de ma console (chaleur & co). Mais pour avoir refait les mêmes missions une seconde fois, j’ai eu la même chose aux mêmes endroits… Preuve en est que le jeu manque cruellement d’optimisation et souffre de ralentissements voire saccades dont on se passerait bien.
  • L’intérêt des missions en dents de scie, autant ça commence très très fort autant on retombe rapidement dans les travers des mini missions sans grand intérêt (mais alors vraiment). Heureusement cela s’améliore à nouveau vers la fin de l’histoire principale et de ses 2 fins.
  • Le manque d’options et l’impossibilité de rebind les contrôles de la manette qui sont très loin de ce que l’on retrouve dans les jeux modernes. J’ai mis un moment à m’y habituer et pour être repassé à Borderlands 3 juste après le platinage, en quelques minutes j’avais retrouvé mes réflexes sur ce dernier qui propose un mappage plus intelligent.
  • Le faciès de son personnage durant les cinématiques est raté et de ce que j’ai lu sur Reddit cela semble être le cas chez un peu tout le monde. Autant ma cheffe de gang avait un joli minois (cf dans l’aperçu) durant la création, autant en cinématique c’était la cata et ce n’est pas faute d’avoir essayé d’arranger la chose à maintes reprises via le chirurgien esthétique. Merci les animations faciales foireuses 😛
  • La conduite des véhicules n’est pas des plus agréables même si on s’y fait. On reste en deçà de ce que proposent d’autres titres similaires (GTA, Watch Dogs…).
  • Le prix, à 40 € je confirme que c’est peut être un poil trop cher. Le juste prix, selon moi, aurait été entre 25 et 30 €. Attendez qu’il baisse un peu.

~ Bilan ~

Après grosso modo 37 heures sur le jeu (merci les bugs de trophées et les 2/3 heures perdues) et après avoir fait le tour complet de celui-ci je peux confirmer le bilan publié sur l’aperçu : on a affaire à un excellent remaster graphique même si le jeu aurait mérité un petit coup de polish. Outre l’optimisation qui est loin d’être parfaite et qui semble être limitée par le moteur du jeu lui-même, les quelques bugs rencontrés et notamment LE bug des trophées, ne devraient pas être présents. Le reste cependant fait le charme du jeu 😉
A noter que le jeu n’a pas reçu de nouveau patch depuis mon aperçu le 23 mai dernier.

Si je devais noter uniquement le remaster, ce serait entre le « Très bon ! » et le « Shut up & take my money ! » mais je donne ici mon avis sur le titre dans sa globalité et un « Intéressant » me semble plus correct. On sent forcément le poids des années qu’accuse le titre.

Si comme moi vous n’aviez pas eu l’occasion de mettre vos mains sur Saints Row : The Third à l’époque et souhaitez l’attaquer aujourd’hui dans les meilleures conditions possibles (j’avais le titre sur Steam mais je n’osais pas trop le lancer), alors ce remaster est le bienvenu ! Et si vous aviez apprécié le titre à sa sortie et souhaitez en profiter à nouveau aujourd’hui (nostalgie tout ça tout ça) alors c’est l’occasion rêvée 🙂

Par contre avec un prix actuel qui est selon moi un peu trop élevé (je me répète), n’hésitez pas à attendre un peu si vous n’êtes pas pressé d’autant plus qu’aucune ristourne n’existe pour les possesseurs du titre originel.

Bref, maintenant que j’ai mis un pied dans la licence, il me tarde qu’un nouvel opus sorte. A voir si j’arrive à me procurer SR 4 à très bas prix (le top serait qu’il se retrouve « offert » avec le PS+). Ah et j’ai aussi Agents of Mayhem à faire, je l’avais eu pour 3 fois rien, même si j’en attends pas grand chose du tout cela me permettra de rester dans le même univers (enfin il faudrait que je fasse SR 4 avant idéalement…).


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici