Test de Battle Chasers : Nightwar

JRPG coup de cœur malgré du grind à faire peur...

Pour résumer...

Mon avis
Note

Autres avis sur le net (au moment du test)

75%
Metacritic
80%
Jeuxvideo.com
60%
Gamekult
70%
Gameblog
88%
Steam

Me soutenir, acheter chez mes partenaires

Durée de vie : Une trentaine d’heures pour terminer le jeu, une dizaine de plus pour les à-côtés et environ 20h supplémentaire pour le platiner (dépend de pas mal de choses, optimisation du NG+ et RNG globale).


~ Intro ~

Mieux vaut tard que jamais… Cela pourrait être la devise du blog tant il m’arrive de tester des jeux sortis depuis plusieurs années. En l’occurrence ici il s’agit de Battle Chasers : Nightwar qui est initialement sorti en octobre 2017 et que j’ai acheté, sans conviction, en janvier 2019 pour 5 € en version neuve. Depuis le jeu trainait à coté des autres, attendant patiemment son tour… Jusqu’à ce qu’une personne de ma friend list PS4 le lance et qu’il en parle positivement. Il y a 10 jours je me lançais donc dans l’aventure sans trop savoir où je mettais les pieds !

Alors Battle Chasers : Nightwar c’est quoi ?
C’est un J-RPG issu d’un crowdfunding sur Kickstarter en 2015 et ayant réuni 850K $ sur 500K $ demandés.
Développé par Airship Syndicate qui a depuis sorti son second titre : Darksiders Genesis (testé récemment), on reconnaît immédiatement la patte graphique de Joe Madureira qui est d’ailleurs l’auteur du comic Battle Chasers dont le jeu est tiré 🙂

J’étais totalement passé à côté du projet sur Kickstarter puis du jeu par la suite, je suis vraiment tombé dessus par hasard en début d’année dernière lors d’une promo et ce malgré une présentation du jeu par un joueur sur le forum de ma communauté à sa sortie, honte à moi !


Points positifs

  • Autant commencer par le plus visible : la direction artistique est à tomber, j’avais adoré celle de Darksiders Genesis qui est très similaire et propre à la « patte Madureira » et c’est un réel plaisir de retrouver celle-ci ! Le jeu a un petit côté Bastion dans ses phases d’exploration et j’ai retrouvé du SteamWorld Quest dans les phases de combat. Mention spéciale aux cinématiques qui reprennent le style comic et qui sont un régal pour les yeux 😉
  • Bande son très agréable et qui se laisse réécouter sans problème, pour avoir passé pas loin de 50 heures sur le jeu au moment du test, c’était préférable !
  • Un excellent mélange des genres. Le dernier jeu a m’avoir surpris de la même manière c’était Ni No Kuni II qui mélangeait pas mal de petites choses entres-elles. Ici le jeu se découpe en 3 parties distinctes :
    • Les déplacements sur la « map monde » durant lesquels on suit des chemins prédéfinis dans les différentes zones du jeu tout en rencontrant des mobs ou des trésors/compos, tous trois affichés à l’écran. Cette partie du jeu sert aussi bien à accéder aux différents donjons qu’à gagner de l’XP tout en profitant de différents bonus sur la carte (fontaines).
      L’intégralité des mobs/compos sont reset lorsque l’on dort à l’auberge, présente dans la seule et unique ville parcourable dans ce même mode de jeu.
      Le style graphique est particulier, bien plus terne que le reste du jeu et avec un côté très dessin.
    • Les phases d’exploration en vue 3D isométrique sont bien plus colorées et sont majoritairement utilisées lors du parcours des donjons mais aussi de certaines zones plus petites. Ce mode de jeu vous permet de switcher entre vos 3 personnages actifs et d’utiliser 2 compétences par perso à la manière d’un action-RPG. Ainsi il est possible par exemple de se healer hors combat mais aussi d’obtenir un bouclier vous permettant de ne pas subir les dégâts des pièges ou bien encore d’étourdir les ennemis avant d’entrer en combat… Car oui il y a aussi des ennemis dans ce mode et ces derniers se déplacent, si vous passez à proximité c’est l’aggro assurée (même si vous êtes HL…) et le début du combat.
    • On en vient ainsi à la troisième est dernière partie du jeu, les combats !
      A la fois classiques et complexes, ils offrent un gameplay sympathique et de bonnes sensations.
      Au tour par tour, ils utilisent l’habituelle « jauge chronologique » qui permet de connaître l’ordre d’action de chaque personnage (ennemis inclus) tout en indiquant votre prochaine position lors du choix d’une attaque, celles-ci n’étant pas systématiquement exécutées instantanément.
      Les 3 personnages de votre groupe disposent chacun d’une barre de points de vie, d’une barre de mana mais aussi d’une barre de surcharge, cette dernière se remplissant lorsque vous effectuez des actions de base (attaque simple par exemple) et étant consommée à la place de la mana lors de l’utilisation de vos compétences. En sachant que ni vos HP ni votre mana ne sont restaurés post combat (sauf lors d’un level up), on comprend aisément qu’il va falloir éviter de piocher trop souvent dans sa mana si l’on ne veut pas se retrouver OOM au bout de 2 combats.
      Une jauge de charge est aussi présente, avec 3 niveaux différents qui peuvent être consommés via 3 compétences spécifiques par personnage (utilisant de 1 à 3 charges).
  • Contenu conséquent et intéressant 🙂
    On commence avec les donjons, pierre angulaire du jeu et disposant de 3 niveaux de difficultés permettant de varier la qualité des loots. Au nombre de 8, ils offrent une certaine rejouabilité du fait de leur côté aléatoire. En effet chaque donjon est composé d’environ 10 salles disposées de façon aléatoire et dont le contenu va varier à chaque run. Pas de génération procédurale donc, juste du random sur les rencontres/événements afin de garder un côté cohérent et fait main.
    Le jeu propose aussi une arène avec un système de vagues de mobs à tomber avant la fin du chrono (+ un mode vagues infinies), de la pêche lors des phases d’exploration avec la possibilité d’échanger vos trouvailles contre une monnaie spéciale (et utile !) mais aussi des mini jeux, de nombreux events, de petites énigmes et bien d’autres choses (les monstres uniques à chasser notamment mais aussi pas mal de choses cachées).
  • Farm bien fichu, en même temps c’est préférable sur un jeu relativement basé sur du grind.
    Ici c’est simple : tout est farmable et tout est utile !
    • L’expérience permet de monter en niveau, nécessaire pour ne pas se faire ouvrir en deux par des mobs plus HL lorsque l’on change de zone/donjon. Le niveau a un impact important sur les dégâts infligés/reçus par vos persos !
    • Tuer un mob plusieurs fois permet d’obtenir différents passifs (cf les captures d’écran), du coup il n’est pas rare de revenir sur des zones plus bas niveau afin de tuer à nouveau certains mobs jusqu’à avoir atteint le nombre nécessaire.
    • Les compos sont utilisées pour le craft/enchant qui bien que moyennement utile lors du leveling durant votre première partie, s’avère indispensable en end-game et sur un NG+.
    • Les loots de la pêche peuvent être échangés contre une monnaie spécifique et fort utile, par le biais d’un PNJ collectionneur qui revend 1001 choses que vous désirerez 😉
    • Même le farm des donjons a une utilité, le côté aléatoire ne vous permettant pas, en général, d’obtenir les différents écrits (lore) qui eux aussi apportent leur lot de récompense (souvent des points de talents).
  • Les différents héros et leur complémentarité. Au nombre de 6 vous ne pouvez en avoir que 3 dans votre équipe en sachant par ailleurs que ceux inactifs ne gagnent pas la moindre XP, en leveling il faut donc faire un choix (une fois HL vous pouvez toujours vous auto PL). Personnellement j’ai fait la majorité de ma première partie avec Gully en tank, Alumon en support/heal et Garrison en DD (complétement OP ce perso) et je vais faire la seconde de la même manière en profitant des talents supplémentaires pour améliorer la complémentarité des différentes classes et leurs talents.
    A noter que chaque perso dispose de deux arbres de talents, Gully peut ainsi être soit DD soit tank, Alumon soit DD soit support/heal et Garrison soit DD spécialisé dans les dots soit DD spécialisé dans les dégâts bruts (mon cas).
  • VOST possible et de qualité + textes français relativement bien écrits (la partie lore étant conséquente).
  • Histoire simpliste mais agréable à suivre, je vous invite à lire les différents écrits qui apportent énormément au lore et renforcent par conséquent l’histoire principale.
  • Bestiaire très varié avec + de 150 mobs différents disposant chacun d’un modèle qui leur est propre tout comme des compétences dédiées. Certes on retrouve plusieurs mobs de la même famille (slimes, araignées, lycelots & co) mais au moins ces derniers sont différents et n’utilisent pas les mêmes attaques. Petite chose qui a son importance : lorsque vous rencontrez pour la première fois un adversaire, vous n’avez aucune info, vous ne voyez pas ses stats/points de vie, ne connaissez pas la prochaine attaque qui va être lancée, les loots potentiels & co. Il faut le vaincre à plusieurs reprises pour débloquer l’intégralité des infos et j’ai trouvé ça très sympathique !
  • Grosse durée de vie : 30/40 heures pour faire le tour du titre (et environ le double si vous souhaitez le platiner).

Points négatifs

  • Pas mal de textes tronqués car non adaptés à l’interface, ayant lu 100% du lore c’était très pénible d’essayer de deviner certaines phrases qui étaient rognées. Idem lors du craft d’ailleurs.
  • Des erreurs de traductions dans les talents : descriptifs similaires ou mentionnant des compétences erronées. Obligé d’aller sur un wiki anglais pour comprendre ce que certains talents faisaient :/
    Quelques petites erreurs au niveau du nom de certains objets, dont la plupart sont liés à une quête en particulier.
  • Des chargements trop longs (malgré le SSD) et trop nombreux. Ce n’est pas normal d’avoir des chargements de plusieurs secondes juste pour entrer dans une minuscule zone 🙁
  • Du grind, beaucoup de grind surtout en NG+. Autant le jeu est très bon et le farm passe globalement bien, autant parfois c’est trop. J’ai eu une ou deux phases un peu pénibles sur ma première partie et je sais que la seconde va être bien relou à plusieurs reprises tant les mobs sont violents. D’ailleurs ce NG+ n’est pas très intéressant, on redémarre à 0 en conservant certains de nos acquis sauf le niveau et le stuff, tout en se retrouvant face à des mobs bien plus compliqués. Le farm de compos risque d’être intense pour avoir le stuff adéquat afin d’affronter le boss de fin ><
  • L’argent utile au début puis totalement inutile par la suite, un juste milieu aurait était le bienvenu.
  • Knolan (le mage) moins utile que les autres personnages (en NG+) et Garrison trop OP pour s’en séparer (meilleure AoE, meilleure attaque mono et meilleure charge…).

~ Bilan ~

Je n’attendais strictement rien de ce jeu et j’ai été conquis, tout simplement ! ❤️

Alors certes il est loin d’être parfait, et mériterait un simple « Très bon ! » mais j’ai quand même fait ~45 heures dessus (pour la première partie) et je n’ai clairement pas vu le temps passer… Et surtout j’en redemandais !
Bien que le farm/grind soit présent et pas toujours bien dosé, les mécaniques du titre ont fait mouche et avaient un gout de reviens-y. J’ai retrouvé d’une certaine manière les sensations que je pouvais avoir lorsque je jouais à des MMO, avec du farm, du craft, le plaisir d’avoir une nouvelle pièce d’équipement épique/légendaire et surtout de rouler sur les mobs qui jusqu’alors se servaient de mon Garrison comme paillasson ! 😀

Bref je me suis vraiment éclaté surtout que c’est rare d’avoir un jeu issu du crowdfunding qui tient ses promesses (Indivisible en fait partie). C’est un jeu que je ne peux que conseiller à tout fan de RPG et plus particulièrement ceux appréciant les combats tour par tour, à l’ancienne. Il est d’ailleurs dispo à très bas prix chez mes partenaires.

J’ai attaqué ma seconde partie qui ne va pas être de tout repos et qui risque d’être chiante à certains moments, j’appréhende notamment pas mal le boss de fin… Je vous invite donc à vous contenter d’une seule et unique partie (sauf si vous comptez le platiner bien évidemment) afin de rester sur un excellent ressenti final !

MAJ du 01/08/2020 : Au final mon NG+ fut rapide (18h30), si on y va en étant bien opti et surtout avec l’arme du poissonnier sur Garrison (nécessite d’avoir obtenu 100% des poissons sur sa première partie) alors ça va clairement plus vite (2/3 fois plus rapide que sans je pense).


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

4 Commentaires

  1. ‘Knolan (le mage) moins utile que les autres personnages et Garrison trop OP pour s’en séparer.’

    Oh mais tellement pas, Knolan est une brutasse infâme et Monika est aussi OP que Garrison si bien utilisée, c’était mon perso préféré tant elle peut OS tout ce qui bouge (ça n’enlève pas que Garrison aussi, surtout avec ses stacks de bleed).

    C’est marrant comme ma compo diverge complètement de la tienne puisque j’ai terminé avec complètement l’inverse. J’ai surkiffé Calibretto pour sa capacité à heal/debuff et les claques qu’il peut aligner, Knolan peut poser des gros effets / debuffs et Monika est une machine à kill.

    • J’ai oublié de préciser que je parlais du NG+, en partie normale tout est jouable/viable j’ai d’ailleurs pas mal joué avec Monika <3 et Calibretto tout comme je jouais Garrison en spé dots au début.

      Par contre en NG+ les avis semblent être unanimes, pour avoir potassé le sujet durant mon temps libre non consacré au jeu. Pour le end game Gully est indispensable, les autres persos se faisant OS avec leur difficulté/équilibrage à la ###, Garrison est obligatoire pour son AoE qui passe à travers l'armure (meilleure AoE du jeu), son attaque chargée et sa charge de niveau 3 qui fait très très très mal (plus grosse attaque du jeu qui OS quasi tout en fait). Concernant le heal les deux se valent mais la capacité à overheal d'Alumon le rend un poil plus opti que Calibretto.

      Je vais préciser que je parle du NG+ pour Knolan 😉

      [Edit] Par exemple (mais on retrouve ce genre de classement/avis un peu partout) : https://brightrockmedia.com/2020/02/06/battle-chasers-best-party-best-characters/

      • Ah oui comme ça je comprends mieux en effet.

        J’avoue que les shields de Gully sont top, après j’aimais bien les HoT de Cali + ses regens en fin de combat pour enchainer.

        Dommage que Knolan soit pas suffisant pour le NG+ je trouvais qu’il avait quelques compétences intéressantes.

        Edit : Tiens j’ai un petit souci avec l’éditeur de réponse ici, les flèches gauche/droite ne déplacent pas le curseur dans le texte … :/ (Et sinon on peut avoir des avatars ? :p)

        • Idem pour les flèches, je regarderai à l’occasion ^^
          Pour les avatars c’est logiquement lié à Gravatar comme la plupart des blogs, il te suffit donc de faire un compte avec le même email que celui utilisé ici et cela devrait être bon ^^

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici