Control

De quoi bien commencer l'année 2020 😉

Pour résumer...

Mon avis
Note

Autres avis sur le net (au moment du test)

82%
Metacritic
75%
Jeuxvideo.com
80%
Gamekult
80%
Gameblog

Me soutenir, acheter chez mes partenaires

Durée de vie : 15h à 25h en fonction de votre objectif (100% du jeu ou non) et de si vous comptez prendre du temps pour tout découvrir/lire.


~ Intro ~

Control, encore un jeu sur lequel j’ai essayé d’en savoir le moins possible en dehors de quelques captures d’écran aperçues çà et là et le retour d’un guildie (Ash’K si tu passes par ici…) en octobre dernier qui a fait que j’ai rapidement craqué pour la version PS4 lors du Black Friday.

Le dernier né de Remedy (Max Payne, Alan Wake, Quantum Break…) nous invite dans une agence secrète étudiant les objets dits « altérés », le FBC (Federal Bureau of Control) qui semble être en proie à une mystérieuse force « surnaturelle ». On incarne Jesse Faden dans ce titre à la 3ème personne proposant un savant mélange des genres et qui, nous allons le voir plus bas, ne laissera clairement pas indifférent !

Je préfère éviter d’en dire plus car l’une des forces du jeu est son lore et tout le mystère entourant ce fameux Bureau, par conséquent, afin de vous permettre de profiter pleinement du titre, ce test sera (comme souvent en fait) garanti sans spoil !


Points positifs

  • La direction artistique est sublime, que ce soit le choix des couleurs, les jeux de lumière ou encore les effets visuels / effets en surimpression venant renforcer cette dernière, c’est un sans faute !
  • Le moteur graphique et notamment toute la partie « physique » qui permet une destruction quasi totale des éléments du décor. La plupart des objets peuvent être cassés et/ou ramassés pour être projetés, même certains murs/piliers s’abiment lors d’impacts (ce qui n’est pas sans rappeler certains vieux jeux sortis durant l’ère de Matrix et qui offraient ce genre de rendu).
  • Ambiance sonore et bande originale, l’utilisation d’un casque est fortement recommandée tout comme le fait de jouer sans distraction aux alentours afin de s’immerger à 100%. Les musiques de la BO sont poignantes et servent véritablement l’univers de Control.
  • Le lore tout bonnement exceptionnel !
    Le sujet traité ne plaira pas forcément à tout le monde mais si vous appréciez tout ce qui est « surnaturel » et/ou dimensions alternatives, vous allez plonger tout comme moi dans cet univers qui regorge de collectibles (de mon côté j’en ai récupéré environ 260). Chaque document trouvé se présente soit sous forme textuelle (rapports/correspondances/textes divers), soit sous forme audio (dialogues, émissions de radio…) ou vidéo via une utilisation bienvenue du live action (véritables acteurs). Plus on avance plus on en apprend et plus on en apprend et plus on a envie d’avancer 😉
    A noter un lien fort avec Alan Wake, l’un de leur précédent jeu qui, je l’espère, sortira peut être enfin sur PS4/PS5 !
  • Le traitement des différents personnages, leur personnalité, leur histoire. Mention spéciale à Darling et Ahti et bien entendu à Trench (pour sa voix en VO) !
  • La narration sans fausse note, cela faisait longtemps 🙂
  • Le gameplay et notamment les sensations ressenties lors de l’utilisation des pouvoirs « surnaturels », combinés à l’arme de service (arme proposant de choisir deux variantes parmi une liste) c’est réellement jouissif et cela donne une saveur toute particulière aux différents affrontements.
  • Cette leçon de level design ❤️ Entre les pièces « changeantes », celles qui sont bien cachées et l’architecture générale du bâtiment dans lequel on évolue, c’est du très lourd. A noter la conception type Metroidvania qui apporte un gros plus et permet d’accéder continuellement à de nouvelles zones au sein même de zones précédemment visitées et ce au fur et à mesure de votre avancée. Mention spéciale au labyrinthe, vous comprendrez le moment venu 😉
  • Un arbre de talents permet de se spécialiser (à titre informatif il est possible de tout débloquer) et d’améliorer l’effet et les possibilités des pouvoirs. De nombreux mods d’arme et de personnage sont obtenables soit en tuant des ennemis soit en réalisant certaines missions (le système de missions « à la carte » est d’ailleurs très agréable).
  • Difficulté unique, c’est assez rare pour le souligner d’autant plus que le jeu est parfaitement équilibré : ni trop simple, ni trop compliqué et proposant des challenges optionnels plus corsés (certains boss).
  • Durée de vie plus que raisonnable, si comme moi vous souhaitez tout faire et obtenir le platinage associé vous allez y passer une grosse vingtaine d’heures bien intenses.

Points négatifs

  • Des loupés du coté de la version française.
    • Au niveau de l’audio déjà, non testé car je joue toujours en VOSTFR quand c’est possible, mais visiblement peu réussi (synchronisation labiale, qualité générale).
      A noter que même en VOSTFR j’avais des phrases prononcées en français, toutes celles émises par les PNJ en lévitation (l’immersion en prend un gros coup) et quelques autres, notamment durant les gunfights.
    • Mais aussi au niveau des écrits, avec notamment des phrases mal tournées voire n’ayant aucun sens (utilisation du participe présent là où il ne faut pas par exemple) ou encore des fautes d’orthographe qui gâchent légèrement l’expérience lors de la lecture des collectibles.
  • Quelques ralentissements, la faute à un moteur physique sans doute très gourmand. Visiblement c’était catastrophique à la sortie, là c’est plus que jouable mais j’ai quand même eu quelques grosses chutes de framerate à certains endroits qui rendaient le jeu quasi injouable.
  • Le « spawn » aléatoire des mobs lorsque l’on entre dans une salle, ça casse parfois l’immersion surtout lorsque l’on sort puis rentre à nouveau dans une pièce et que le déclencheur fait apparaître de nouveaux ennemis.
  • L’IA pas toujours très fine.

~ Bilan ~

L’année vidéoludique commence très bien ! Cette claque inattendue que je me suis pris oO

Control est particulier, il casse les codes et offre un jeu à la fois beau & immersif duquel vous ne ressortirez pas indemne, à condition d’être le public visé !
Car Control ne plaira pas à tout le monde, Control se savoure et exige de vous un certain lâcher prise. Chaque découverte permet d’en apprendre plus sur cet univers particulièrement travaillé et empli de mystères, univers véritablement prenant et cohérent !

J’ai retrouvé un peu de Lynch (faudra que je me mate Twin Peaks d’ailleurs), mais aussi du Stranger Things (le labo, dans la série) ou encore du Super 8 (sur certains aspects et si mes souvenirs sont bons).

Si vous êtes le genre de joueur a apprécier la lecture et que, tout comme moi, vous lisez le moindre petit écrit présent dans un jeu; si vous appréciez tout ce qui se rapporte au « surnaturel » et/ou aux dimensions alternatives, alors Control est clairement fait pour vous 🙂
Par contre si vous cherchez un jeu purement d’action et avez pour habitude de ne rien lire voire de passer les cinématiques, vous apprécierez peut être le gameplay mais passerez malheureusement à côté de quelque chose de bien plus fort :/

Bref, Control est un jeu mémorable et il vient donc tout naturellement se placer dans la liste de mes meilleures expériences vidéoludiques (rien que ça). Merci Remedy !
En espérant que les DLCs prévus soit à la hauteur et qu’ils profitent du succès de Control pour sortir Alan Wake sur PS4/PS5 comme évoqué plus haut. Puis il faut que je me fasse Quantum Break sur PC aussi, depuis le temps que je l’ai.


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

4 Commentaires

  1. « Un arbre de talents permet de se spécialiser (à titre informatif il est possible de tout débloquer) et d’améliorer l’effet et les possibilités des pouvoirs. De nombreux mods d’arme et de personnage sont obtenables soit en tuant des ennemis soit en réalisant certaines missions (le système de missions « à la carte » est d’ailleurs très agréable). »

    Autant pour l’arbre de talent ça permet une progression linéaire plutôt pas mal, autant je trouve le système des mods relativement raté. Très peu de corrélation entre eux, pas vraiment d’alchimie, seulement limité à 3 mods par arme pour des effets pas super intéressant au final (Regen d’énergie quand on tire dans la tête, recharge plus rapide, augmentation des dégâts…). J’aurais aimé pouvoir faire des builds avec les mods et m’amuser un peu plus en combat. Ici la personnalisation me semble plus être une corvée.

    Mis à part ce point, je suis tout à fait d’accord avec le reste de ton test 🙂

    • Oui je suis parfaitement d’accord pour les mods, c’est vrai que je tournais souvent avec les mêmes. Après ils ont le mérite d’être là et d’apporter un petit côté RNG pas désagréable lors du loot tout en offrant un gain en survie/puissance petit à petit. J’espère que les DLC seront plus complets à ce niveau, ce serait top 🙂

  2. Pas forcement d’accord. J’ai passé un bon moment sur ce jeu, mais au final un peu dessus car pas si extraordinaire que ça.
    – Le système de mod est loupé, même si l’idée est bonne.
    – Effectivement la traduction français est loupé aussi, la synchronisation labiale est une catastrophe, j’ai tenue 15 min.
    – Mais je trouve aussi que la plastique et les mouvements du visage est pas bonne souvent. Elle fait très rigide.
    – L’histoire est bonne oui, mais rien de révolutionnaire. Quelque incohérence. Pas mal de ligne de discutions fade et voir pas du tout logique.

    Donc oui bon jeu, mais je trouve qu’il est sur côté.

    • Au contraire je le trouve sous-côté, à tel point que j’ai des amis « gamers » qui n’étaient même pas au courant de la sortie du jeu (datant pourtant d’août 2019), tellement la Presse a peu parlé de lui. Il mériterait clairement d’être davantage mis en avant.
      Puis l’impact technique (opti à la ramasse à la sortie) n’a pas aidé au niveau des notes, imo il aurait pu grappiller quelques points supplémentaires avec l’opti actuelle.

      Le système de mods, comme indiqué au dessus c’est loin d’être parfait même si c’est quand même le bienvenu.
      Pour la traduction FR, je ne joue jamais en VF mais systématiquement en VOSTFR du coup en dehors des bugs énoncés dans le test (voix FR dans certains cas par exemple), je ne suis pas concerné, mais je peux tout à fait comprendre que cela puisse gêner pour ceux qui ne jouent qu’en VF (raison pour laquelle je l’ai quand même évoqué dans le test).

      La plastique et visages restent classiques, on est loin du résultat catastrophique d’un ME Andromeda voire d’un Greedfall (bon, il ne joue pas dans la même cour cela dit). Surtout qu’entre la sortie et maintenant je trouve qu’il y a eu un mieux à ce niveau là.

      Par contre l’histoire est quand même sacrément bien écrite, le lore extrêmement développé (pas loin de 300 collectibles tous utiles) et on est clairement dans le haut du panier vis à vis de ce que l’on a habituellement.
      Pas remarqué d’incohérences particulières ni de discussions fades/illogiques… Mais on a des zones d’ombres oui, et j’espère qu’elles seront abordées via les DLC.

      Du coup si tu ne relèves que ces 4 principaux défauts, ça va 😛

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici