Test de Star Wars Jedi : Fallen Order

Jedi : Souls Raider

Pour résumer...

Mon avis
Note

Autres avis sur le net (au moment du test)

79%
Metacritic
80%
Jeuxvideo.com
70%
Gamekult
70%
Gameblog

Me soutenir, acheter chez mes partenaires

Durée de vie : 20-30h en fonction de votre objectif (histoire uniquement ou exploration/platinage en complément)


~ Intro ~

Avant toute chose il est préférable de vous prévenir (à nouveau car je l’avais déjà fait lors du test de Battlefront II) : je ne suis pas du tout un adepte de la licence Star Wars. Non pas que je n’aime pas, mais tout simplement que n’ai jamais eu la moindre attirance pour cette dernière. Il faut dire qu’à la base je ne suis pas trop space opera & co, préférant l’Heroic fantasy aux univers futuristes, donc forcément ça n’aide pas !

Cela dit j’avais regardé et plutôt apprécié Rogue One tout comme j’ai bien aimé Battlefront II que j’avais testé en février dernier. De mémoire j’avais aussi joué à de très vieux jeux Star Wars il y a ± 20 ans (sans doute Jedi Knight + du KOTOR sur PC et Racer sur PS1).

Mais, lorsque Star Wars Jedi : Fallen Order est sorti en novembre dernier, je dois bien avouer que ce dernier me faisait de l’oeil. Déjà car les retours étaient globalement positifs mais aussi car il s’inspirait pas mal des derniers Tomb Raider dans sa réalisation. J’ai donc sagement attendu qu’il baisse de prix pour me le prendre puis attendu le bon moment pour me lancer (j’essaye de varier les genres, du coup je fais rarement deux jeux d’action-aventure d’affilé par exemple). Attaqué il y a un peu plus d’une semaine et terminé/platiné hier, le moment est venu de donner mon avis 🙂

J’oubliais, le synopsis est simple : vous incarnez Cal Kestis un padawan ayant survécu à la purge de l’Ordre 66 et sur qui on compte pour relancer l’Ordre Jedi… Oui grosso modo c’est ça 😀


Points positifs

  • Graphiquement plutôt correct, sans être une claque visuelle le jeu est agréable à regarder et propose quelques paysages/environnements sympathiques. Rien à voir mais jouant sur une TV Philips Ambilight, les effets lumineux du sabre laser envoyaient du lourd 😛
  • Level design chiadé ! On est très loin des couloirs des Tomb Raider (même sur les maps plus « ouvertes »), ici ça part dans tous les sens et sur plusieurs niveaux. Je pense que les mecs en charge du level design ont du se faire clairement plaisir durant la conception. Le jeu reprenant par ailleurs le concept Metroidvania avec de nombreux endroits inaccessibles lors du premier passage, on se plait à revenir explorer des endroits parfois insoupçonnés. Mention spéciale à la map, celle-ci propose un rendu « 3D » qui, bien que parfois un peu fouillis/difficile à lire, est diablement efficace. Elle met d’ailleurs en exergue la plupart des endroits « clés » qui ne sont pas encore accessibles tout comme ceux par lesquels vous n’êtes pas encore passé, très utile pour s’y retrouver la première fois ! Une bonne surprise donc 🙂
  • Une aire de jeu conséquente répartie sur différentes planètes. Chaque planète dispose d’une ambiance et d’un bestiaire qui lui sont propres. Elles sont d’ailleurs visitables dans l’ordre de votre choix même si pour avancer dans l’histoire il faudra acquérir certaines compétences (préférez-donc le cheminement conseillé par l’histoire).
  • Un bestiaire varié et conséquent !
    De plus il existe une base de données que l’on peut (doit, si vous comptez platiner le jeu) compléter en scannant les ennemis tués. Cela permet d’en apprendre plus à leur sujet que ce soit au niveau du lore ou des techniques de combat.
    Ah et des chasseurs de primes peuvent aléatoirement apparaitre (à des endroits prédéfinis cependant).
  • Je parlais du scan juste au dessus, ce dernier s’effectue via BD-1 un droïde qui nous rejoint rapidement durant notre aventure et qui va nous accompagner tout au long du jeu. Celui-ci dispose de certaines capacités dont le scanner environnemental (faune/flore), ou bien son utilisation en tant que poignée de tyrolienne, ou encore le piratage d’autres droïdes. Sans être novateur (la plupart des jeux solos d’aujourd’hui intègrent un binôme ± actif), sa présence est utile et sert aussi bien le lore que le gameplay. A noter le nom « BD » qui ressemble étrangement à « buddy » (copain) en anglais, choix volontaire j’imagine.
  • En parlant du gameplay, ce dernier se voit renforcer par la présence de compétences déblocables au fil du jeu. Ces dernières vous offrent de nouvelles possibilités notamment au niveau des combats.
    Note : Chaque ennemi tué vous rapporte de l’expérience, tout comme certaines découvertes. Lorsque la jauge est pleine vous gagnez un point de compétence à utiliser dans l’arbre dédié. Si jamais vous mourrez face à un ennemi alors vous perdez l’XP acquise (mais pas le ou les points inutilisé(s)), le seul moyen de récupérer cette dernière est d’engager à nouveau l’ennemi vous ayant donné la mort… Après quelques coups vous récupérez votre précieuse expérience 😉
  • Les combats sont grisants et techniques, à condition de jouer dans une difficulté élevée. Plus on avance et plus on débloque de nouvelles possibilités venant améliorer le feeling global lors des fights. Esquives, parades, contre-attaques et attaques spéciales via la Force sont au programme !
  • Le jeu propose 4 niveaux de difficulté, un mode histoire (facile), chevalier Jedi (normal), Maître Jedi (difficile) et Grand maître Jedi (très difficile). De mon côté j’ai fait tout le jeu en Maître Jedi sauf un boss à mi-parcours, plus par flemme qu’autre chose, il était tard… Les boss sont d’ailleurs plutôt coton dès lors que vous montez en difficulté, les fenêtres d’attaques sont courtes tout comme vos possibilités d’esquive/parade.
    Et histoire de renforcer la difficulté, le jeu ne propose pas de sauvegarde manuelle, celle-ci se fait en effet aux points de méditation (équivalent des feux de camps dans la plupart des autres jeux). Via ces derniers le jeu sauvegardera automatiquement votre avancement et vous proposera de dépenser vos points de compétences ou bien de vous reposer en échange d’un repop de l’ensemble des ennemis. Un bon Souls lite donc, ce qui rend par conséquent l’ensemble des rencontres stressantes, surtout lorsque vous dernière sauvegarde remonte et que votre jauge de vie est quasi vide… Sans compter les potentiels crashs du jeu (j’y reviendrai) qui peuvent être vos pires ennemis.
  • Le lore disséminé un peu partout et venant compléter les bases de données accessibles en jeu. Outre les scans effectués par BD-1, de nombreux échos sont présents et viennent renforcer ce dernier.
  • La durée de vie est correcte pour un jeu de ce genre, comme indiqué en haut du test il faut compter une vingtaine d’heures pour terminer le jeu et une dizaine de plus si vous vous lancez dans l’exploration totale en vue du platinage (nombreux collectibles à récupérer et maps à clean à 100%).
  • Pas mal de petites énigmes, obligatoires (histoire) ou facultatives. Je dis « petites » car ces dernières sont loin d’être au niveau de ce que l’on peut retrouver dans les Tomb Raider / Uncharted par exemple.

Points négatifs

  • Un cruel manque d’optimisation (EA inside…) !
    Entre le frame rate parfois en dents de scie, les textures qui mettent du temps à se charger et qui « pop » sous nos yeux, les freezes à certains endroits sans oublier les crashs aléatoires du jeu qui met la console en PLS. Ah et aussi les chargements infernaux lorsque vous mourrez et que le jeu doit vous remettre à votre dernier point de sauvegarde, j’ai beau avoir un SSD dans ma PS4 Pro, c’était parfois très très long ><
    Bref c’est clairement pas opti et j’avoue que cela m’a bien fait c###r surtout au début de l’aventure, après je m’y suis malheureusement fait.
    A noter que le jeu propose 2 modes, par défaut il essaye d’afficher un rendu 4K « checkerboard » en 30 fps sinon il est possible de jouer en 1080p avec le frame rate débloqué sauf que c’est malheureusement pire… On gagne 10/15 fps au détriment d’un yoyo infernal dans les images par seconde, rendant l’expérience très désagréable.
  • Le héros, sérieusement ? Il ne dégage aucun charisme, pire il semble totalement abruti avec son regard vide (le chara design n’aidant pas) et ne procure aucune empathie. Première fois que je n’arrive vraiment pas à m’identifier au personnage et à avoir autant de mal à rentrer dans le monde dans lequel il évolue. J’avais parfois l’impression d’être spectateur et non acteur de mon jeu, très bizarre :/
    Puis bon, outre son physique, son faciès et sa voix, il n’est pas vraiment aidé par ses fringues. Condamné à porter un pauvre poncho crado aux couleurs souvent ridicules du début à la fin du jeu. Bref c’était dur, très dur, tout comme évoluer avec cet équipage inintéressant 🙁
  • Le chara design pas ouf, perso je n’étais pas spécialement fan, notamment le rendu facial de Cal, Cere (ses yeux oO) ou bien des wookiees (je vous laisse chercher sur Internet si vous voulez rire un bon coup).
  • Histoire bien trop simpliste… Ne vous attendez pas à quelque chose de poussé tout comme l’écriture générale du titre.
  • Obligé de passer l’OS de la console en anglais pour avoir le jeu en VOSTFR. Pas très très grave mais cela aurait pu être géré différemment, surtout qu’il est possible de choisir la langue des textes

~ Bilan ~

Star Wars Jedi : Fallen Order propose un subtil mélange des genres et on ressent clairement les différentes inspirations. Que ce soit son côté Tomb Raider pour toute la partie exploration (jusqu’aux tombeaux…) et les petites énigmes liées, ou bien encore ce petit côté Dark Souls avec la sauvegarde aux points de méditations, le repop des ennemis et la difficulté des combats (à condition de jouer à minima en difficile). Mais aussi son level design particulièrement travaillé au bon gout de Metroidvania avec de multiples passages aux prérequis divers.

Je pense qu’il y a deux approches possibles vis à vis du titre, soit y jouer en facile/normal soit y jouer en difficile/très difficile pour tendre vers un Souls lite. Le feeling général va complétement différer, pour avoir terminé mon platinage en mode histoire (pour la récolte des collectibles et l’exploration à 100%) le ressenti était très différent et l’absence de « boule au ventre » permanente rendait le plat bien moins savoureux. Mais certains préférons sans doute privilégier une expérience de jeu plus détendue notamment pour découvrir cette aventure Star Wars qui malgré une histoire simpliste apporte son lot de lore et, j’imagine, de fan service.

Avec une technique mieux travaillée (et un autre héros…), l’expérience aurait pu être quasi parfaite, le jeu reste cependant très bon et devrait satisfaire de nombreux profils de joueurs aux attentes potentiellement très différentes 🙂


A découvrir aussi

RpGmAx
Joueur trentenaire passionné depuis mon plus jeune âge, bercé à la Game Gear, aux jeux MS-DOS & ancien joueur "assidu" de MMORPG... Je me consacre désormais davantage à des jeux solos, plus adaptés à mon statut de jeune papa 🙂

Envie de donner votre avis ou de poser une question ? Laissez un commentaire !

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici